Joël GIRAUD                                                                   

 Député des Hautes-Alpes   

Vice-Président du Conseil Régional PACA                                   

Maire de L’Argentière-La Bessée                                       

10, avenue de Vallouise                                                                                          

05120 L’ARGENTIERE-LA BESSEE

04.92.21.33.81 - jgiraud@assemblee-nationale.fr

 

Madame Marisol TOURAINE

Ministre des Affaires Sociales et de la Santé

 

14 avenue Duquesne

75700  PARIS

 

 

                                                                 

 

L’Argentière, le 7 mai 2014

N.Ref : VR/070514

Objet : Fermeture annoncée du service réanimation de Briançon

                                                                                                                  

 

Madame la Ministre,

 

Je souhaite appeler à nouveau votre urgente attention sur les inquiétudes qui pèsent sur le centre hospitalier de Briançon dans les Hautes-Alpes.

 

L’échéance du 15 mai a été annoncée comme la date de la fermeture du service de réanimation que deux médecins sur trois ont déjà quitté. Des praticiens ont manifesté leur souhait de venir mais, à ce jour, sans aucune garantie sur leur avenir professionnel ces candidatures sont restées en stand by.

Ici, dans les Hautes-Alpes, tout le monde est en émoi. Les professionnels de santé sont inquiets pour leur avenir et la santé de leur patientèle, les élus se demandent comment les habitants et les nombreux touristes pourront être pris en charge correctement si demain il ne reste plus que le département qu’un seul établissement situé au sud, à Gap (soit à 2 heures du point le plus au nord du département.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. La fermeture du service de réanimation entrainera tôt ou tard la fermeture totale de l’hôpital !

 

Vous savez à quel point je me bats depuis longtemps pour son maintien, je vous ai déjà interpellée à diverses reprises et j’ai pu apprécier les efforts fait par le gouvernement, tant au niveau du dialogue que des moyens financiers qui ont été débloqués.

 

Cependant, face à l’inquiétude croissante et légitime des acteurs du territoire, je souhaite, par ce courrier, vous demander de bien vouloir porter à notre connaissance les conclusions du rapport de l’IGAS dont nous sommes toujours en attente.

Par ailleurs, je souhaite que vous puissiez recevoir dans les meilleurs délais, une délégation d’élus et de représentants du collectif de défense afin d’aboutir, ensemble, à une solution qui garantisse le maintien des emplois et la pérennité d’un service public de qualité.

 

Dans cette attente, je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’assurance de ma considération distinguée.

 

                                                                                          Joël GIRAUD